Conseil n°4 : Apprendre à apprendre


Pour commencer, il est important d’avoir en tête que l’apprentissage n’est pas chose aisée.

La compréhension n’est pas automatiquement logique et accessible par tous. Lorsque vous enseignez quelque chose à un enfant, gardez toujours à l’esprit que l’enfant en face de vous est novice en la matière. Mettez-vous à sa place et rappelez-vous la position de l’apprenant. Chaque enfant est unique. Une technique qui fonctionne pour l’un ne marchera pas forcément sur un autre. Testez, essayez, prenez votre temps et laissez-les assimiler ce que vous leur apprenez.


1. La répétition

Volontariat en Afrique - GlobalongRépétez, répétez et répétez encore ! Les enfants ont besoin de répétitions. Ce n’est pas parce qu’ils ne vous ont pas écouté(e) (parfois si, c’est vrai…) mais parce que, pour assimiler, certaines personnes ont besoin qu’on leur rabâche ces nouvelles notions ! Soyez patient(e) ! Au fur et à mesure, vous verrez que certains enfants expliqueront eux-mêmes à ceux qui n’ont pas compris.

2. La reformulation par vous

Mission pour enseignant en Asie - GlobalongReformulez vos phrases. Comme dit précédemment, chaque enfant est unique. Un enfant va comprendre plus facilement un mot plutôt qu’un autre.

3. Les questions

Posez des questions pour faire répéter la règle aux enfants.

4. La reformulation par l’enfantVoyage humanitaire enseignement en Jamaique - Globalong

Bon, votre explication n’a pas marché et malgré les « oui, j’ai compris » de l’enfant, vous voyez bien, à travers des exercices, qu’il n’a pas assimilé la leçon. Pas de panique ! Demandez-lui de vous expliquer la leçon, avec ses propres mots. A ce moment, vous allez pouvoir constater ce qu’il n’a réellement pas compris. Ne recommencez pas d’un seul coup la leçon en entier mais écoutez-le. Humanitaire enfant en Asie - GlobalongGénéralement, l’enfant va essayer de répéter mot pour mot ce que vous avez dit pour vous montrer qu’il vous a écouté(e) et que, donc, il vous a compris(e). Mais dites-lui bien, qu’il faut qu’il répète avec ses propres mots. Premièrement, ça va le faire travailler sur le difficile exercice de la reformulation, et deuxièmement, vous allez réellement comprendre où ça a pêché ! Et vous pourrez donc reformuler plus spécifiquement !

5. Faire pratiquerProgramme enseignement en Asie - Globalong

Rien de mieux que des exercices pour comprendre ! Les enfants, et même les adultes, ont besoin de s’exercer le plus possible pour assimiler un concept.

Ils ont besoin d’exemples concrets !


Tout cela peut vous paraître long et rébarbatif ! Et c’est vrai ! Mais vous allez voir que dans une classe, il y a souvent 3 groupes qui se dessinent et qui changent en fonction de la leçon abordée. Il y a ceux qui ont déjà compris, ceux qui ne sont pas prêts à comprendre cette leçon et ceux pour qui c’est le bon moment. C’est à vous de jouer avec ça !

Si les enfants ont acquis la leçon, go exercice ! Quand les exercices sont finis, « utilisez-les » pour faire d’eux des tuteurs et aider les autres enfants !

Pour ceux qui ne sont pas prêts, prenez le temps de leur expliquer et de voir ce qui les empêche de comprendre (reformulation par l’enfant).

Vous trouverez un exemple ici.


Découvrez le témoignage de Guillaume lors de sa mission humanitaire au Cambodge.

Pour plus d’informations concernant les missions de bénévolat international, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse info@globalong.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *