Arrivée à Hanoï – Apprentissage des bases

À peine arrivés à l’aéroport, nous avons été conduit à 45 minutes de là, dans la maison où nous logerons pendant notre séjour. Une occasion d’observer et d’analyser les coutumes locales en matière de conduite.

La Route

Il faut savoir qu’à Hanoï, et sans doute au Vietnam de manière générale, il y a quelques règles essentielles à respecter (attention liste non-exhaustive) :

1. « Partageons la route » n’existe pas. Le code non plus.

2. Les trottoirs ne sont pas fait pour les piétons…

3. … et la route non plus ! En cas de doute, il semble d’usage de marcher sur la route plutôt que sur le trottoir ; ceux-ci étant utilisés comme parking, terrasse de restaurant, salon de coiffure, étals de magasin, etc…

4. Croiser des véhicules roulant à contre-sens de la circulation n’est pas anormal.

5. Toujours klaxonner pour signaler sa présence. Il est d’ailleurs d’usage de couper les virages afin de se retrouver à contre-sens ; dans ce cas-là klaxonner afin d’avertir les usagers d’en face de votre arrivée. Re-klaxonner si personne ne s’est poussé pour vous laisser passer.

6. Si ça ne passe pas, engager des négociations avec la personne en face… En cas de doute, klaxonner. Quoi qu’il arrive à m’en donné, ça passera.

D'après ce qui nous a été expliqué, pendant  tết (fête du Nouvel An lunaire), il y a beaucoup moins de monde que d'habitude sur es routes
Circulation un jour calme dans Hanoï : d’après ce qui nous a été expliqué, pendant tết (fête du Nouvel An lunaire), il y a beaucoup moins de monde que d’habitude sur les routes…

7. Un scooter n’est pas essentiellement moins large qu’une voiture. À savoir : ils peuvent servir de camion de déménagement : canapés, matelas, cartons, etc…

8. Piéton engagé ≠ piéton prioritaire. Les scooters vous contourneront, les voitures et bus risquent de ne pas perdre de temps à s’arrêter pour vous. Autant dire que traverser une route peut s’avérer plutôt compromettant pour votre intégrité physique et morale.

Dans le marché du quartier, les allées sont étroites, mais les scooters s'engagent quand même !
Dans le marché du quartier, les allées sont étroites, mais les scooters s’engagent quand même !

9. Les feux de signalisation sont équipés de chronomètres indiquant le temps restant pour passer au vert, et le temps restant à attendre au rouge : ne pas s’arrêter si le feu est passé au rouge depuis moins de 7 secondes, s’engager lorsqu’il ne reste que 5 secondes à attendre au rouge.

10. Tout le monde démarre en même temps aux feux. Sinon… Klaxon !

En résumé : la route, c’est du grand n’importe quoi ! Le scooter est roi. Pour traverser, mieux vaut trouver un autochtone qui prendra pitié de vous et vous accompagnera dans ce voyage périlleux.

À suivre : le chu’ng cake

2 réflexions au sujet de « Arrivée à Hanoï – Apprentissage des bases »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *