Bánh chưng ou Chung cake

Le bánh chưng est un plat typiquement vietnamien préparé à l’occasion de tết (fête du Nouvel An lunaire). Le principe est assez simple : du riz, des graines (jaunes, ressemblant à du blé) et du porc enveloppés dans des feuilles de bananier puis bouillis.

Le "paquet" est-il assez bien ficelé...?
Le « paquet » est-il assez bien ficelé…?

En pratique, ce n’est pas aussi simple.

Première étape : couper la queue des feuilles, les laver, couper la partie centrale qui dépasse au dos de la feuille, et sécher.

Le riz, les graines et la viande étaient préparés en avance (mais pas cuits).

Une des façons de le préparer consiste à poser 2 feuilles de bananier face contre terre en croix + 1 feuille face vers soi.

Faire un tas de riz (en carré) au milieu de la feuille, ajouter des graines par dessus. Ajouter un morceau de porc (très gras) et le recouvrir de graines puis de riz.

Refermer les feuilles en forme de paquet cadeau et les ficeler avec des lá dong (ficelles formées à partir d’un type de bambou). Les attaches doivent être bien serrées afin que le « paquet » ne s’ouvre pas pendant la cuisson.

Faire un feu dans la rue (oui oui, dans la rue), mettre les paquets dans une grosse marmite remplie d’eau et faire cuire quelques heures.

Feu allumé dans la rue pour la cuisson des chu'ng cake
Feu allumé dans la rue pour la cuisson des chu’ng cake.

Ils peuvent aussi se préparer en forme de cylindre ou en forme de boîte (nous n’avons pas tenté…)

Les chưng cakes sont généralement préparés en famille, avec des amis et/ou des voisins, puis partagés avec tout le monde. Les familles peuvent également les poser sur des autels en l’honneur de leurs ancêtres. Il faut disposer un minimum de 5 types de fruits sur les autels (dont des bananes, des raisins, et un fruit appelé « main de Bouddha » à l’allure suspecte).

Main de Bouddha : le fruit jaune entre les pommes et les clémentines.
Main de Bouddha : le fruit jaune entre les pommes et les clémentines.   

Trop fatigués pour refaire le trajet jusqu’aux locaux où nous les avons préparés (plusieurs traversées de routes en perspective en plus de ça), nous n’avons malheureusement pas (encore ?) goûté les cakes.

5 réflexions au sujet de « Bánh chưng ou Chung cake »

    1. Non, on ne l’a toujours pas goûté… Mais d’après ceux qui y sont retourné, c’est un peu fade.
      Il est rayonnant pcq il était en train de rire d’un Slovaque qui galérait à faire tenir son paquet lol

  1. Il est aussi rayonnant que la journée d’aujourd’hui à Lafox city ( eh oui nous aussi on se pavane, comme des fous et comme on peut surtout), par contre la bouffe depuis que vous êtes partis c’est plus du tout ça. Il faut vraiment que j’achète une cuisinière (dans tous les sens du terme),

    Je suis sûr que vous vous éclatez comme des fous, rien que le nom du fruit « à l’allure suspecte », je trouve sa fascinant, reste à savoir maintenant pourquoi il porte un nom, aussi propice aux moqueries.

    Je présume que c’est toi qui rédige mélo,

    « La première qualité du style, c’est la clarté. »
    Aristote

    t’inquiète pas frérot , dans trois semaines tu auras suffisamment fais de progrès auprès des enfants vietnamien pour te mettre à la Redaction.

    À très vite,

    i’ll be back.

    1. Haha, pourtant niveau température on a cru voir que c’était pas trop ça à Lafox City.

      Achète-toi une cuisinière, et fais faire la cuisine à Damien en contre-partie du logement. Avec un petit tablier et une épilation il fera une jolie cuisinière !

      C’est bien moi (Mélo) qui rédige pendant que David joue à Fifa sur la PSP…

      A + 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *