Départ et arrivée au Kenya avec Globalong

Le 27 Juillet 2016

Aujourd’hui je me lance, je vais au Kenya avec Globalong pour en apprendre davantage sur ce pays qui m’attire tant depuis de nombreuses années, et pour aider les locaux là bas lors d’une mission de bénévolat.

Après avoir bouclé ma valise tard ce matin, je me lève tôt pour pouvoir boucler les dernières formalités : impression du billet, impression du numéro de la responsable du projet sur place pour Globalong, photocopies du visa etc… Tout est bouclé il ne me reste plus qu’à partir.

13h30, départ pour Marseille, je pars de l’aéroport pour pouvoir m’enregistrer sur place à partir de 15h50. L’enregistrement a finalement commencé à 16h50,  j’ai donc eu le temps d’explorer les environs. Comme toutes les filles, je n’ai qu’une seule hâte, passer le contrôle de sécurité pour me balader dans les magasins et pourquoi pas, faire de petits achats si des choses me plaisent… Une fois le contrôle de sécurité passé je me précipite vers les quelques boutiques. Manque de chance, c’est pas super avantageux…

Je me suis présentée à la porte n°1 (c’est inscrit sur ma carte d’embarquement) mais l’avion a du retard…
J’ai donc continué ma balade dans l’aéroport et admiré les avions qui arrivent et qui décollent. J’ai aussi croisé un acteur français, je lui ait sourit mais il n’avait pas l’air très partant pour un seflie donc bon… je n’ai pas demandé.

Je suis retournée voir l’écran d’affichage pour savoir dans combien de temps mon avion allait arriver, car j’ai une escale à Casablanca avant d’embarquer pour Nairobi.

Je n’ai pas eu plus d’informations, mais une qui est essentielle: Je ne dois pas embarquer à la porte 1 mais 14. Ne vous fiez pas aux cartes d’embarquement mais aux écrans! Heureusement que j’ai vérifié sinon je ne serais jamais monté dans l’avion…

J’ai attendu dans la salle d’embarquement encore et encore et mon avion fini par se présenter avec une heure de retard… Oui je n’ai pas de chance mais c’est drôle ! Ce sont les aléas du voyage non ? J’arrive dans l’avion tout va bien, place au décollage mesdames et messieurs et au repas. J’ai trop faim!

Globalong bénévolat au kenya

J’arrive à Casa avec plus d’1h30 de retard, mais j’ai encore le temps de rejoindre l’autre avion bien que l’embarquement a déjà commencé depuis un petit moment. Après avoir pris la navette qui me ramène jusqu’au terminal, je vois une file d’attente énorme et je n’ai que peu de temps pour rejoindre mon autre avion, je suis donc passée devant tout le monde haha.

J’embarque, j’appelle mes proches pour les prévenir que je suis en route pour Nairobi et j’explose mon forfait internet et téléphone haha plus de 60€ de hors forfait en 20 minutes de temps bref, ce n’est pas grave car j’ai une super place dans l’avion.

Je peux étirer mes jambes et papoter avec le stewart lors du décollage. Je finis par m’endormir à 2h du matin pour 3h de sommeil après m’être amusé avec ma petite tablette en regardant des films et en dégustant un deuxième repas avant d’arriver à Nairobi.

28 Juillet 2016

Je suis arrivée à destination, me voilà volontaire au Kenya ! J’adore prendre l’avion, les levers de soleil sont les plus beaux que j’ai jamais vu. Je vous poste une photo de mon réveil 🙂Mission volontaire avec les enfants Afrique

L’étape du VISA…. Si j’ai un conseil à vous donner, prévoyez des dollars pour avoir le visa ou des euros, mais la somme exacte donc 40€. Si vous avez oublié, ce n’est pas grave, vous perdez juste un peu plus de temps. Vous devez remplir un formulaire blanc et une fiche jaune que vous donnerez ensuite aux forces de police qui pourront vous délivrer le visa. Cependant, forcez les forces de police à vous rendre la monnaie et dites que vous n’avez rien d’autres pour payer, ni dollars, ni d’autres billets de 20 ou 10€ (à part si vous en avez bien sûr). Moi, j’ai attendu bien 30 minutes pour avoir la monnaie 10€, car je n’avais que des coupures de 50€. Je suis partie avec mon visa et là, je me suis rendue compte qu’il manquait mon carnet de vaccinations international. Retour en arrière « Please Madame, can you give me back this yellow paper because I need it ?» Ouf, c’est bon, j’ai tout ^^.

Mon voyage s’est bien passé jusqu’au bagage.
Oui, je suis un chat noir… je n’ai pas mon bagage.
Après une heure d’attente, je vais faire une déposition, et en effet, ils n’ont pas reçu le bagage. Bref, je leur laisse la déposition et le numéro de la coordinatrice locale, ils me rappelleront une fois récupérés. Bon, je ne l’aurai pas avant Samedi car c’est un vol irrégulier donc je me retrouve sans affaires, bonne excuse pour faire du shopping ^^. Petit conseil : prenez des sous-vêtements de rechange dans votre bagage cabine au cas où vous ne retrouvez pas votre valise

La coordinatrice locale est venue me récupérer pour m’emmener chez elle, là où je dormirais pendant toute la durée de mon séjour. Avant que je la retrouve, beaucoup m’ont demandé si je voulais partir en taxi ou s’il fallait qu’on porte mon bagage cabine. Si cela vous arrive n’acceptez pas, ils peuvent partir en courant avec ou vous faire payer la course très chère, en plus la coordinatrice locale est là pour vous récupérer. Je n’ai pas tout de suite trouvé la responsable du projet sur place pour Globalong, Sophie m’a beaucoup aidé à la retrouver. J’ai mis beaucoup de temps à sortir de l’aéroport entre le visa et ma recherche de bagages. La directrice de Globalong m’a contactée et a aussi contactée la coordinatrice pour qu’on trouve un endroit où se retrouver. Beau travail, en 5 minutes s’était fait! Je prends donc la route pour Nairobi city. Avec les bouchons, j’ai mis environ 50 minutes pour faire 15 km, mais apparemment ça aurait pu être pire.

Bénévole international Globalong

Je suis arrivée après un long moment dans les bouchons Kényans, les voitures roulent à droite et ne sont pas très prudent, mais c’est le charme de l’Afrique. J’arrive enfin chez la coordinatrice locale, l’appartement est super cool. Il est vraiment propre, accueillant et très spacieux !

Globalong bénévole logementMission bénévole Afrique Globalong

 

Globalong mission de bénévolat en Afrique thumb_IMG_0112_1024
Plan logement Coordinatrice GlobalongEn route pour acheter des habits maintenant, je ne pourrais pas rester trois jours avec les mêmes vêtements et j’ai un programme plutôt chargé pendant 10 jours. Je suis allée à « Toy Market », un marché local pour m’acheter des pantalons, culottes et tee-shirts. Ça ne coûte, pas très cher, mais il faut que vous négociiez. J’ai payé 950 shillings pour deux pantalons, 450 pour deux tee-shirts et 450 pour trois culottes, le strict minimum.
Je suis allé dans une grande surface aussi pour m’acheter une brosse à dent, et ca n’a pas non plus coûté cher. Environ 250 shillings Kényans pour un dentifrice, une brosse à dents et une bouteille d’eau.

En règle générale, comptez :

• 45 shillings pour une bouteille d’eau d’un litre
• 50 shillings pour 500 ml de lait
• 170 shillings pour un litre de jus de fruit
• 110 shillings pour de la crème hydratante
• 150 shillings pour du gel douche
• 120 shillings à 300 shillings pour du déodorant
• 300 shillings pour du shampoing
• 55 shillings pour une brosse à dents
• 100 shillings pour du dentifrice (très important)

À côté, du logement, il y a un petit centre commercial, ou vous trouverez pleins de chose, il est à 10 à minutes de marche en comptant les arrêts aux passage piétons. Les conducteurs de Matatu (bus locaux), voitures et moto ne nous laissent pas vraiment traverser, il faut forcer le passage.

Après cette longue journée (pas beaucoup de sommeil, beaucoup d’imprévus et du shopping), je suis un peu, même beaucoup fatiguée, il me faut un café !! La coordinatrice locale est vraiment adorable, elle est très accueillante et fait tout pour que je me sente chez moi.

Après avoir appelé mon entourage, c’est l’heure de manger !!! Au menu « chapati », c’est une sorte de pancakes avec un accompagnement d’oignons et de flageolets, ce n’est plutôt bon 🙂

Pour moi, il est l’heure d’aller me coucher, je vous raconterai ma journée avec plaisir demain soir. Vous voulez savoir ce que je vais faire ? Je me rends dans un orphelinat, une école et au « city park », un parc à singes. Plutôt sympa non ?

3 réflexions au sujet de « Départ et arrivée au Kenya avec Globalong »

  1. très beau compte rendu très très vivant et réel.. je vais aussi très souvent dans différents villages du Kenya et particulièrement dans le nord… peut être nos chemins se croiseront un jour… avec plaisir de tes nouvelles… cordialement nguilou

  2. Bonjour pourrais-je avoir des avis sur globalong? Quelqu un a t’il vécu un volontariat similaire. J’aimerais m’engager pour 2018 mais j’ai un peu peur des arnaques et des dérives lié au volontariat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *