Retour sur ma période de bénévolat internationale avec Globalong

Voilà, je suis rentrée… C’est avec un peu de peine que je quitte ce merveilleux pays. Je vais garder de nombreux souvenirs en tête : Accueil de la coordinatrice génial, soutien de Globalong, différentes rencontres avec des gens merveilleux et accueillants.

Je n’oublierais pas non plus ce que vivent tous ces gens ni comment les responsables des orphelinats et des écoles tentent de trouver des solutions pour offrir un meilleur avenir à leurs étudiants ou orphelins.
Je n’oublierais jamais le sourire des enfants, leurs câlins, le bonheur qu’un bisou peut leur procurer ni leurs rires quand ils se voient en photo.
Je m’arrête là, car de toute manière je n’oublierai rien.

Ce programme humanitaire au Kenya restera sans doute un de plus beau souvenir de ma vie. J’en tire de grandes leçons que j’espère ne jamais oublier. On se dit quotidiennement « là-bas il y a des enfants dans la rue qui sont pauvres et qui ne mangent pas », le vécu est complètement différent à notre retour.

Je suis rentrée il y a quelques jours… Avec la fatigue, je n’ai pas voulu trop réfléchir le premier jour quant à ce qu’il s’était passé là-bas pendant cette période de bénévolat, mais quelques jours après ça revient dans votre tête et en fonction des personnes, je pense que ça peut-être plus ou moins difficile, en tout cas, pour moi, ça l’est.

J’ai passé très peu de temps là-bas et c’était ma première expérience de bénévolat, mais j’ai quand même laissé un petit morceau mon cœur. J’ai aussi appris beaucoup de choses, car quand on découvre un nouveau pays, on se remet souvent en question. C’est généralement à ce moment-là que vous passez au stade : la découverte de soi.

Je conseille à tous ceux qui liront ce dernier article, mais aussi à votre entourage, vos voisins et toutes les personnes que vous croiserez dans la rue d’essayer, et de partir faire du bénévolat. Les volontaires peuvent parfois faire des tâches qu’ils pensent non-importante, mais en réalité, ce sont généralement les plus petites choses qu’on leur demande qui aident le plus, comme donner de l’amour aux enfants notamment.

Nombreuses sont les personnes qui ont peur de l’Afrique. Personnellement, je pense que vous ne devriez pas. Renseignez-vous bien avant de partir faire du bénévolat dans un pays, mais le Kenya, notamment, ne craint pas. Je ne me suis jamais sentie en insécurité, les locaux sont accueillants, tout est vraiment parfait à mon sens.

Partez sans a priori, c’est mon conseil, ne vous dîtes pas, ce sera comme ça ou comme ça, car peu importe la vision des choses que vous avez, ce que vous verrez sera différent.
Mon second conseil : Partez et donnez-vous à fond dans ce que vous faites, donnez le maximum, découvrez, vivez, aidez. Vivez à fond, car chaque jour est une aventure différente bien que les routes que vous prendrez, seront toujours aussi cabossées.
Mon dernier conseil (qui s’adressera plutôt aux personnes sensibles comme moi) : Si vous sentez le besoin, parlez avec la responsable du projet pour Globalong sur place ou bien les autres bénévoles, et mêmes vos proches et échangez sur ce que vous ressentez. Tout le monde ressent les choses de façon différente, mais tout le monde ressent !
Globalong est un organisme social au top, qui est là du début à la fin. Si vous avez lu les premiers articles que j’ai faits, vous avez du vous en rendre compte.

Sur tous les projets que j’ai visités il y a besoin d’aide alors n’hésitez pas comme Globalong le dis si bien « voyager autrement, change la vie ». L’équipe locale responsable des projets de Globalong est aussi au top ! Merci Globalong à très bientôt pour mon prochain séjour de bénévolat humanitaire.

Quelques dernières photos pour vous mettre en appétit et pour que vous aussi vous lanciez dans une aventure humaine extraordinaire !

Brouette et magasins Globalong afriqueQuartier de Nairobi riche Globalong

Mission humanitaire en Afrique Globalong afrique

Kenya international conference center Globalong emblème

3 réflexions au sujet de « Retour sur ma période de bénévolat internationale avec Globalong »

  1. Salut a toi et bravo pour ton magnifique projet. Peux tu nous en dire plus sur les conditions dans lequel tu as effectué ton projet avec Globalong.

Répondre à Momo Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *